Sitting on a cornflake


  • Accueil
  • > Dialogues
  • > Pourquoi Tolkien veut tuer Freud, les conséquences sur mon couple et sur mon repas du soir
« | Accueil

Pourquoi Tolkien veut tuer Freud, les conséquences sur mon couple et sur mon repas du soir

Moi : « Le directeur de Poudlard (qui conduit aussi l’apprentissage de la rationalité) conseille à Harry qui ne sait comment nommer le maléfique Voldemort : « Nomme toujours les choses par leur nom. La peur du nom ne fait qu’accroître la peur de la chose elle-même. » Au contraire, le magicien Gandalf se montre superstitieux : « Ne le nommez pas! ». Quand dans Harry Potter est prônée la réflexion personnelle et l’échange, dans Le Seigneur des anneaux on trouve l’inverse : « Surtout ne pas chercher à connaître ou à réfléchir, y compris sur sa propre peur et ses angoisses passées : « Parler n’arrangera rien » », répète Frodon. Tolkien rejette la théorie psychanalytique suivant laquelle la parole et la réflexion ont une valeur curative. Seule compte l’action. »
Moi : Leçon n°6

Lui : ouais mais parce que les mots ont un pouvoir chez Tolkien
Lui : la parole est importante
Lui : Gandalf se refuse à utiliser la langue du Mordor car l’utilisation même de ces mots maléfiques attirerait le regard de Sauron
Lui : quant à la théorie psychanalytique je pense que ça lui en touchait une sans faire bouger l’autre
Lui : si je peux me permettre
Moi : milo
Moi : pff
Moi : il rejette l’idée même que la parole peut avoir une valeur curative
Moi : qu’il s’en tape de la théorie psychanalytique je veux bien le croire

Lui : pff
Lui : mais c’est de l’analyse de texte ça
Moi : oui désolée j’ai pas eu de révélation moi en lisant Tolkien alors je lis des analyses
Lui : tu sais aussi bien que moi ce que ça vaut ce genre de trucs
Lui : Gandalf dit « Ne le nommez pas » et du coup on peut en conclure que Tolkien voulait tuer freud
Lui : faut arrêter avec ça
Moi : Tolkien est un gars raciste, moraliste, conservateur voire réactionnaire, macho et homo refoulé, et j’en passe
Moi : si tu m’expliques pas les révélations que t’as eues en le lisant je m’en tiendrai à celles des autres

Lui : il est raciste mais c’était la norme à son époque je te le rappelle
Moi : ouais encore raciste je suis pas convaincue
Lui : il est moraliste et tout le monde est moraliste
Moi : j’ai un problème avec le moralisme par contre oui
Lui : il est moins réac que beaucoup, il a refusé de faire la 1ère guerre
Lui : même s’il l’a faite au final
Lui : macho il l’était moins que la norme de son époque
Lui : homo refoulé moins que toi
Moi : je suis pas refoulée moi
Moi : et je parle pas de moi
Moi : je te parle des idées qu’il véhicule dans son bouquin

Lui : t’es quand même gonflée
Lui : « si tu m’expliques pas les révélations que t’as eues en le lisant je m’en tiendrai à celles des autres »
Lui : ben là j’ai plus rien envie de t’expliquer
Moi : bon ben c’est pas grave je retiendrai que la provoc marche pas avec toi
Lui : donc tu vas lire des analyses à la con sur des sites à la con ou des connards se prétendent analystes de mes couilles à deux balles
Lui : et t’en sauras plus que moi sur moi-même
Moi : arrête putain si je te demande ton avis pfff
Moi : sérieux
Moi : c’est toi qui est con là

Lui : tu m’as rien demandé
Lui : tu me demandes quoi ?
Moi : ben de m’expliquer quel genre de révélation t’as eue
Lui : tu me sors une phrase tirée de je sais pas où, je t’explique et ensuite tu me traites de réac moraliste homo refoulé
Lui : j’en reviens pas comment tu m’agresses cash
Moi : je t’agresse pas putain
Moi : fais gaffe pousse pas l’identification trop loin hein
Moi : tain mais c’est impossible de débattre avec toi en fait
Moi : faut être consensuel ou quoi
Moi : si on n’est pas d’accord avec tes idées on t’agresse quoi
Moi : en plus j’ai pas d’avis sur la question
Moi : je te demande le tien parce que ça m’intéresse
Moi : si tu me le donnes pas je vais lire les idées des autres c’est tout

Lui : arrête de te foutre de ma gueule putain j’accepte toujours le dialogue, mais tu dialogues pas toi
Moi : je dialogue pas moi ?
Lui : tu m’as PAS demandé mon avis
Moi : tu vois bien que j’engage une conversation destinée à avoir ton avis bordel
Lui : ha non, moi ce que je vois c’est de la provocation gratuite
Moi : non mais t’es trop terre à terre ou quoi, lis entre les lignes
Moi : c’est une manière comme une autre d’engager une discussion
Moi : et c’est pas gratuit c’est documenté
Moi : c’est de la provocation ok
Moi : ça me pose pas de problème
Moi : si ça t’en pose je te provoquerai plus
Moi : en attendant j’aimerais bien comprendre

Lui : quand je lis ca « milo pff », entre les lignes je comprends « tain t’es vraiment qu’un connard tu comprends rien du tout à ce que je dis espèce d’abruti bon je vais te réexpliquer pour la 15ème fois la même chose »
Lui : alors vaut mieux pas que je lise entre les lignes
Moi : ouais non mais c’est ton truc ça
Lui : bon allez ça va
Moi : t’es tellement persuadé que je pense de toi que tu es un connard qui comprend rien
Lui : on peut parler de qui est persuadé de quoi si tu veux hein
Moi : non je veux parler de ce qui te touche chez Tolkien bordel
Moi : je veux comprendre

Lui : t’as déjà compris bulette, je suis un réac raciste à tendance fasciste et homo refoulé
Moi : anti-psychanalyse t’as oublié
Moi : bon ben je garde mon avis alors
Moi : je vois pas pourquoi je m’amuserais à le remettre en question finalement

Lui : c’est pas ton genre de toute façon, remettre en question tes convictions profondes
Moi : j’ai trop de boulot à remettre en question celles des autres
Moi : tsss allez

Lui : ça va je voulais pas t’agresser
Lui : mais c’est toi là tu me cherches
Moi : je reconnais
Moi : bon je vais aller prendre un bain
Moi : à toute

Lui : ok ça va j’ai compris
Moi : non t’as pas compris je suis pas vexée je me sens pas agressée je me sens l’envie de prendre un bain
Lui : ok pardon excuse-moi desolé
Lui : bon bain

Lui : t’es à la maison ce soir ?
Moi : oui je pense
Lui : tu penses ?
Lui : bon enfin ok
Moi : ben je suis pas sûre sûre mais je pense
Lui : et tu sauras quand ?
Moi : ben je sais pas
Moi : pourquoi ?

Lui : pour rien
Moi : ben si dis moi
Lui : pour rien
Moi : tu boudes ?
Lui : même pas
Lui : toi tu boudes ?
Moi : même pas
Lui : ok désolé
Moi : non mais c’est vrai
Moi : qu’est-ce qu’il y a ?

Lui : ?
Moi : ben je boude pas pourquoi tu dis « désolé » ?
Lui : par habitude
Lui : désolé
Moi : bon alors quoi de neuf ?
Lui : rien
Lui : et toi ?
Moi : ben j’ai pris un bain
Lui : cool
Moi : tu te moques ?
Lui : non
Lui : pourquoi ?
Moi : ben je sais pas j’ai cru que tu te moquais
Lui : pourquoi ?
Moi : tain viens on parle de trucs
Lui : ben parle au lieu de parler
Moi : c’est toi qui parle
Moi : moi je voulais parler

Lui : je t’écoute
Moi : ben non tu m’as coupé l’envie la

Moi : bon alors
Moi : ce Tolkien
Moi : on saura ou on saura pas ?

Lui : savoir quoi ?
Moi : rha tu le fais exprès
Lui : désolé
Moi : bon je vais laisser tomber Tolkien
Lui : désolé
Moi : arrête
Lui : ok

Moi : bon et sinon t’es sûr et certain que tu boudes pas même genre à 2/10 ?
Lui : malheureusement oui
Moi : t’es sûr ?
Lui : bon je boude à 2/10
Moi : pourquoi t’as dit « malheureusement » ?
Lui : parce que je boude à 8/10
Moi : lol
Moi : dans 5 minutes t’es à 15/10
Moi : veux-tu te sortir de cet état de bouderie ou est-ce que ça te fait du bien d’y rester un peu ?

Lui : je sais pas c’est toi qui vois
Moi : moi me faudrait la raison pour que je voie
Lui : ben je sais pas c’est toi qui me dis que je boude c’est que tu dois en connaître la raison
Moi : non je connais les conséquences qu’a la bouderie sur toi
Lui : ben je sais pas quoi te dire moi
Lui : trouve-moi une raison de bouder ça sera la bonne j’imagine
Moi : ok
Moi : bon alors tu penses que je t’ai insulté en insultant Tolkien

Lui : mdr
Lui : oui c’est pour ça que je boude tain merde t’as insulté mon idole de la vie
Moi : c’est pas moi qui ai inventé que tu as pris pour toi les reproches que je lui ai faits hein
Moi : bon c’est pas ça ok

Lui : oui c’est pour ça que je boude
Moi : c’est pour ça ou pas ?
Moi : je cherche d’autres raisons sinon

Lui : non mais c’est ça je suis un facho donc je ne peux pas entendre d’autres points de vue que le mien ça se tient
Lui : c’est cohérent
Moi : tu vois !!
Moi : qu’est-ce que je disais !!
Moi : t’as pris les reproches pour toi
Moi : bon bref
Moi : je t’ai pas reparlé en sortant du bain ?
Moi : je t’ai pas assez raconté ma journée ?
Moi : je sais pas quand est-ce que je saurai si je sors ?
Moi : je suis trop provocatrice ?
Moi : j’ai un gagnant ou pas ?

Lui : oui oui ils sont tous gagnants
Moi : tu dis ça d’une façon…
Moi : genre c’est ça mais en même temps j’introduis le doute en brouillant les pistes
Moi : tu veux jamais répondre à rien ou quoi !!

Lui : si mais je brouille les pistes
Moi : je vois ça
Moi : tu veux paraître mystérieux
Moi : ne pas avouer tes faiblesses de boudage

Moi : bon sinon j’ai beaucoup parlé musique avec romain qui m’a fait écouter un truc
Moi : il en a très marre parce que tout le monde préfère ce qu’il faisait avant avec son logiciel pourrave
Moi : tout le monde c’est-à-dire 3 personnes hein

Lui : ok
Moi : hé bé on n’est pas rendus avec toi
Lui : désolé

Moi : t’as fait quoi à midi ?
Lui : j’ai mangé
Lui : et toi?
Moi : pareil
Moi : incroyable
Moi : on est faits pour s’entendre

Lui : je sais pas ça, à toi de décider
Moi : ça se decide pas ça
Lui : ha ça je sais pas
Lui : j’ai changé d’opinion sur ce qui se décide et ce qui se décide pas
Moi : si tu me dis que ça se décide je crois pas que t’aies changé d’opinion hein
Lui : ben je pensais que ça se decidait pas mais j’ai changé d’avis, tu décides

Lui : du coup t’as decidé de plus parler
Moi : c’est parce que je sais pas quoi répondre
Lui : ouais ça je sais
Moi : bon t’as mangé quoi ?
Lui : des courgettes
Moi : tu veux que j’aille t’acheter de la viande ?
Lui : non
Moi : tu veux qu’on fasse des burgers ce soir ?
Lui : t’as pas d’argent de toute façon
Moi : oui mais j’ai la chance d’avoir neptune en maison 2 qui me fait oublier ce genre de détails
Moi : tu veux qu’on fasse des burgers ce soir ?
Lui : c’est toi qui décide
Moi : non mais qu’est-ce qu’il t’est arrivé ?
Moi : ça te va bien de décider des trucs hein

Lui : ben apparemment non
Moi : vu que j’ai pas une idée très précise des apparences sur lesquelles tu te bases pour me répondre ça
Lui : il manque la suite de ta phrase
Moi : je sais j’ai pas trouvé
Lui : t’avais bien une idée
Moi : retourne ma phrase pour en faire une question et elle se suffira à elle-même
Lui : j’arrive pas
Moi : bon faudrait qu’on fasse quelque chose pour la cuisine
Moi : genre on pourrait choisir des trucs à cuisiner et faire les courses en fonction

Lui : ben
Lui : c’est toi qui décide
Moi : bon ok donc je pose ma question
Moi : qu’est-ce qui te fait penser que ça va pas quand tu prends des décisions ?
Moi : le mieux c’est pas que ça soit l’un ou l’autre qui décide en fait
Moi : le mieux c’est qu’on définisse les cadres qui nous conviennent et qu’on les superpose

Lui : je suis d’accord, c’est comme ça que je pense, mais t’as déjà décidé de la chose la plus importante de ma vie actuellement alors autant que tu décides tout le reste
Lui : sur ce je me casse
Moi : j’ai décidé quoi
Lui : tu sais très bien bulette
Moi : non
Lui : bon alors c’est que c’est pas important
Moi : réponds
Lui : tu sais très bien de quoi je parle
Lui : me prends pas pour un con
Moi : non milo je sais pas qu’est-ce que j’ai décidé
Lui : rappelle-toi samedi soir peut-être ça t’aidera
Moi : je me rappelle samedi soir ça m’aide pas
Lui : d’accord
Lui : mais il s’est passé quoi samedi soir ?
Moi : reponds milo
Lui : toi
Lui : il s’est passé quoi samedi soir ?
Moi : je sais pas ce qui s’est passé qui implique que tu gardes le souvenir que j’ai pris une décision
Moi : j’aimerais bien savoir de quelle décision il s’agit

Lui : c’est une décision que tu as prise y’a déjà très longtemps
Moi : c’est pas une décision
Lui : c’est vrai pardon c’est une affirmation
Lui : une vérité d’ordre général même
Lui : quelque chose qui ne souffre aucune contestation
Lui : la parole de Dieu
Lui : wouhou
Moi : on mangera des burgers ce soir
Lui : c’est toi qui décide
Lui : je pars
Lui : ++


Laisser un commentaire

Hilarious Laboratory Activity |
leMartyblog |
Un regard sur l'Asie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Un coup de dés...
| nabil
| Vigne et cheval